Art-thérapie

Quand les mots achoppent à dire l’indicible ou quand on ne trouve pas les mots, ou quand ils sont trop étroits, quand le fil de l’associativité est coupé, quand on a l’impression d’être sec et vide, quand nous avons besoin d’une relance du vivant en soi, du désir, l’art-thérapie peut être un appui, un outil formidable nous remettant en contact avec nos sensations, nos émotions, notre inconscient et nous inscrit totalement dans l’instant présent.

En séance d’art-thérapie, je m’appuie sur les effets thérapeutiques du processus créatif en proposant diverses médiations plastiques : terre, sable, pâte à modeler, peinture, encre, collage, craies grasses, feutres, crayons, ….,

Le dispositif thérapeutique, cadre structurant et contenant, favorise une plongée dans un espace de création habité de sensorialité, de matières, d’images, de couleurs, d’odeurs, de sons, de gestes,… permettant une connexion à soi, à son monde interne, ses émotions, ses souvenirs, sa vie psychique consciente et inconsciente, et invite à sa mise en forme.

Ici, toute création est accueillie sans jugement, ni évaluation esthétique, avec bienveillance, témoignage d’une expression singulière, importante à entendre et à regarder en tant que tel. L’accent est d’ailleurs davantage mis sur le processus à l’œuvre en création, le cheminement en faisant, la transformation de l’œuvre plutôt que sur le résultat final.

De ce fait, les compétences supposément artistiques ne sont pas un pré-requis pour l’art-thérapie qui reste une démarche accessible à tous.

Les créations ne sont ni interprétées ni décryptées en séance par un thérapeute « supposé savoir » mais sont le support à la relation thérapeutique, au langage et à l’associativité, favorisant l’émergence d’un sens partagé.

Les objectifs thérapeutiques

  • explorer et découvrir de nouvelles voies d’expression, de soi, de ses émotions, de son monde interne…
  • retrouver du plaisir sensoriel, impulser de l’imaginaire, lâcher prise, oser et se laisser surprendre, oser prendre sa place
  • se découvrir autrement, mettre à jour des potentialités, des ressources intérieures
  • impulser du vivant dans son expérience, propice au retour sur soi, au changement, à la transformation

Le devenir des œuvres
Les créations sont la trace d’un processus thérapeutique à l’œuvre et en tant que tel sont conservées pendant toute la durée de l’accompagnement thérapeutique. Elles sont restituées au patient en fin de thérapie.

Éthique et déontologie
Je me réfère dans le cadre de ma pratique au code de déontologie des psychologues ainsi qu’au code de déontologie des art-thérapeutes.